Copa America 2021 : Zoom sur la compétition !

Alors que durant le mois de Juin prochain, toute l’Europe sera les yeux rivés sur les plus grandes nations de notre continent qui s’affronteront lors de l’Euro 2021, de l’autre côté de l’Atlantique, une compétition qui intéressera très certainement tous les managers Sorare se déroulera en Argentine et en Colombie. Je parle bien évidemment de la Copa America 2021 !

La compétition devait initialement se dérouler en 2020 mais j’imagine que vous êtes au courant qu’une pandémie mondiale a forcé les organisateurs à repousser la compétition d’un an. Nous aurons donc la chance de profiter de l’Euro et de la Copa America en même temps, une aubaine pour les amateurs de football.

La Copa America est une compétition qui réunit tous les pays de la CONMEBOL et parfois certains invités de la CONCACAF ou d’autres continents. Mais chose assez rare pour être souligné, cette année, nous aurons le droit à une compétition uniquement entre pays de la CONMEBOL, l’Australie et le Qatar ayant annulé leur participation.

Sorare a récemment annoncé l’expansion de sa couverture Opta et la prise en compte de cette compétition dans ses GW, j’imagine donc que beaucoup de managers vont s’intéresser de près à cette compétition car certains de leurs joueurs y évolueront. La Copa America est une compétition à absolument suivre si vous êtes amateurs de football, certaines équipes sud-américaines respirent le football et les matchs sont souvent très ouverts.

Dans cet article nous allons faire un petit zoom sur la compétition et surtout sur des joueurs qu’il pourrait être intéressant de suivre et POTENTIELLEMENT faire signer dans votre club (je dis bien potentiellement car mes articles ne sont pas des conseils en investissement, blablabla….)

Le format de la compétition

Copa America 2021 Point Table Standings with Goal Difference

L’avantage du format de la Copa America est que le compétition est divisée en deux groupes de 5 équipes, avec des matchs en aller simple. Cela veut dire que chaque équipe joue 4 matchs de poule. Les 4 premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les quarts de finale. Donc une équipe qui remporte la Copa America aura disputé 7 matchs, une belle occasion de faire fructifier ses cartes sur Sorare !

Groupe A

Dans ce Groupe A, on retrouvera l’équipe favorite de la compétition, l’Argentine mais aussi des outsiders solides comme le Chili et l’Uruguay. Le Paraguay possède un effectif correct mais devra se battre pour accrocher une 4ème place qualificative, ça risque d’être un beaucoup plus compliqué pour la Bolivie qui fera acte de présence…

Groupe B

Dans ce Groupe B, on retrouvera l’inévitable équipe du Brésil, grand favori de la compétition avec l’Argentine. Attention également à la Colombie qui donnera surement du fil à retordre à la Séléçao et qui aura à coeur de briller dans ses stades. Les 3 autres équipes, Vénézuéla, Equateur et Pérou se battront certainement pour les deux dernières places qualificatives.

Phase Finale

Les joueurs à suivre

Fernando Muslera – Gardien – Uruguay

Fernando Muslera gardera encore les cages de la sélection uruguayenne durant cette Copa America.
Il a récemment prolongé son contrat avec Galatasaray jusqu’en 2024 avec un salaire d’environ 2.5 Millions par an, une somme très importante pour le championnat turc. Si la direction du club lui accorde cette confiance, cela signifie surement que malgré ses 34 ans, Muslera est parti pour être entre les poteaux du club turc pendant encore au moins une saison, si ce n’est plus !

David Ospina – Gardien – Colombie

David Ospina est bien connu des managers Sorare, notamment car tous ses propriétaires ont déjà fait des nuits blanches à se demander qui de lui ou Méret serait titulaire dans les cages du Napoli le prochain match. En sélection, moins de problème, Ospina devrait bien être le dernier rempart de la Colombie lors de cette Copa America.
Son avenir en Italie est un peu plus incertain, la concurrence avec un gardien prometteur comme Méret ne lui permet pas d’enchainer les matchs, si un club européen de bonne qualité s’intéresse à lui, il se pourrait qu’Ospina fasse ses valises pour gagner du temps jeu précieux à son âge.

Robert Rojas – Défenseur – Paraguay

Robert Rojas est un latéral droit de 25 ans évoluant à River Plate.
Marcelo Gallardo a décidé de le mettre récemment sur le banc mais il a fait son retour au dernier match en tant que défenseur central dans une défense à 3. Bon malheureusement cela n’a pas été couronné de succès puisqu’il a commis une erreur amenant un but, donc à voir si Gallardo continue à lui faire confiance.
En équipe nationale, je ne pense pas qu’il sera titulaire à la Copa America, il semble plus être une solution de rechange sur le côté gauche, même si il a joué en tant que titulaire l’avant dernier match contre l’Argentine donc on est jamais à l’abris d’une surprise !

José Maria Giménez – Défenseur – Uruguay

Giménez forme avec Godin la charnière centrale de la sélection uruguayenne, une charnière qui mélange expérience, agressivité et hargne. Godin étant sur le déclin, Giménez a encore de longues années devant lui en tant que taulier.
Ses prestations à l’Atletico font de lui un des hommes forts du schéma tactique de Diego Simeone, ses qualités conviennent parfaitement au style de jeu adopté par l’argentin. Son contrat court jusqu’en 2023 et Giménez aurait même récemment repoussé les approches de grands clubs en annonçant vouloir rester à l’Atlético, une belle preuve de confiance envers le club qui l’a lancé dans le grand bain.

Paulo Diaz – Défenseur – Chili

Paulo Diaz réalise une énorme saison à River Plate, il s’est imposé dans l’axe de la défense est rapidement devenu un des « soldats » de Marcelo Gallardo, ses notes sur Sorare s’en font également ressentir. Son contrat se terminant en 2022, il devrait continuer à briller en Argentine la saison prochaine, River ne semble pas enclin à s’en séparer.
Au sein de la sélection chilienne, il devrait être également titularisé dans l’axe de la défense.

Nicolas Tagliafico – Défenseur – Argentine

Le nom de Tagliafico avait beaucoup circulé lors du dernier mercato estival, avec notamment des rumeurs de transferts au PSG ou à Chelsea, finalement le latéral gauche avait continué l’aventure hollandaise avec l’Ajax.
Il n’est pas le joueur le plus réputé de cette sélection argentine mais son importance sur le côté gauche de la défense n’est plus à prouver. L’armada offensive de sa sélection le force à avoir un rôle beaucoup plus défensif qu’en club.
Son contrat avec l’Ajax se termine en 2023 mais cette fois un départ cet été est plus que probable, beaucoup d’écuries européennes s’intéressent à lui, notamment Leeds, Manchester City ou l’Inter Milan. L’Ajax peut se frotter les mains, le départ de Tagliafico devrait leur rapporter un beau chèque.

Miguel Trauco – Défenseur – Pérou

Même si sa saison du côté de Saint-Etienne n’est pas la meilleure de sa carrière, Trauco semble avoir une place de titulaire indiscutable en sélection. L’occasion parfaite pour lui de sortir un peu du marasme quotidien chez les verts et apporter ses qualités à la sélection péruvienne qui en aura grandement besoin.
Son contrat avec Saint-Etienne court jusqu’en 2022 et alors que des rumeurs de départ avaient été évoquées lors du dernier mercato, Trauco a récemment annoncé son envie de prolonger l’aventure en France, soit avec une prolongation de contrat, soit en allant au bout de son contrat la saison prochaine. Saint-Etienne étaient assez frileux sur le recrutement, la présence de Trauco sur le côté gauche devrait être fortement appréciée la saison prochaine.

Arturo Vidal – Milieu – Chili

Arturo Vidal est la pièce maitresse de la sélection chilienne, nulle doute qu’il saura se mettre en valeur lors de cette compétition et que le salut du Chili passera en grande partie par ses performances.
Sa saison à l’Inter Milan n’a pas forcément été la meilleure de sa carrière, il n’a jamais été en mesure de s’imposer dans le milieu milanais et a été gêné par quelques blessures.
Il lui reste encore un an de contrat en Italie, mais si l’Inter termine champion, le souhait du club sera sûrement de libérer de la masse salariale et le départ de Vidal sera inévitable. Des contacts avec l’Olympique de Marseille avaient été annoncés, mais Vidal aurait refuser la proposition de la cité phocéenne.

Edison Flores – Milieu – Pérou

Les attentes autour de Flores sont énormes du côté de Washington. Avec un recrutement aux alentours de 5 millions d’euros en Janvier 2020, Washington a pris un énorme risque en allant chercher le péruvien et pour le moment il a énormément de mal à confirmer. Cette saison sera sans aucun doute celle où il devra absolument confirmer les espoirs placés en lui, sans ça, Washington réfléchira peut-être à donner sa place de joueur désigné à une recrue qui apportera plus.
Malgré tout, Flores reste une pièce importante de la sélection péruvienne, son association avec le serial buteur Raul Ruidiaz sera surement une des attractions de cette Copa America.

Wimar Barrios – Milieu – Colombie

Wimar Barrios réalise une saison pleine au Zenit, justifiant son recrutement pour près de 15 millions d’euros en provenance de Boca Juniors en 2019. Il a su se rendre indispensable dans le rôle de sentinelle grâce notamment à sa qualité de passe qui fait de lui le joueur le plus précis du championnat russe.
Barrios tentera de reproduire ses bonnes performances au sein de la sélection colombienne où son rôle sera tout aussi important qu’en club.

Rodrigo De Paul – Milieu – Argentine

Lorsque l’on évoque le nom de Rodrigo De Paul, la question qui revient le plus souvent est « Mais qu’est qu’un joueur avec ce talent fait encore à Udinese à 26 ans ? ». Il est vrai que la carrière de De Paul semble être une anomalie tant ses qualités éclaboussent la Serie A depuis maintenant quelques années. Il semble assez incroyable que des cadors du championnat italien ne se soit jamais positionné sur un tel joueur qui possède une valeur marchande d’environ 40 millions d’euros. Cet été devrait signer le départ d’une nouvelle ère pour De Paul, plusieurs grosses écuries européennes s’intéressent de très près à son profil, Udinese devrait décrocher le jackpot avec son départ.
En sélection, De Paul a su s’imposer au sein d’une équipe qui possède nombre de joueurs talentueux en son sein. Son association avec un joueur plus rugueux comme Paredes semble être idéal. De Paul aura l’occasion avec cette Copa America de montrer à toute l’Europe qu’il mérite d’évoluer dans un grand club, et nul doute qu’il saura saisir cette occasion.

Rodrigo Bentancur – Milieu – Uruguay

D’un point de vue personnel, je sens que Bentancur brillera lors de cette Copa America et sera le joueur qui permettra à l’Uruguay de briller. Sa saison n’a pas été incroyable à la Juventus, à l’image de l’effectif dans son ensemble mais il possède de réelles qualités techniques qui font de lui un milieu de terrain offensif avec une vision de jeu supérieure à la moyenne.
Les dernières rumeurs du côté de Turin annoncent un possible de retour d’Allergri chez les turinois et son souhait de faire de la doublette Arthur – Bentancur son milieu de terrain titulaire pour la saison prochaine.
La Copa America sera-t-elle la compétition qui permettra de réellement lancer le carrière de l’uruguayen ?

Lucas Paqueta – Milieu – Brésil

Lucas Paqueta réalise une saison pleine à Lyon, il semble ressusciter de son passage au Milan AC, et nul doute que ces prestations auront été observé de très près par Tite, le sélectionneur brésilien. Le milieu brésilien étant dépourvu de titulaire indiscutable, Paqueta pourrait en profiter pour y faire son trou et s’y imposer rapidement. Un trio avec Arthur et Allan semble aussi être une combinaison très intéressante avec un Paqueta qui pourra facilement se projeter vers l’avant et combiner avec des joueurs d’exception comme Neymar, Firmino ou encore Richarlison.

Alexis Sanchez – Attaquant – Chili

Nous avons parlé plus tôt de l’importance d’Arturo Vidal au sein de la sélection chilienne, mais ce serait une erreur de minimiser celle de son coéquipier à l’Inter, Alexis Sanchez.
La carrière de Sanchez a été parsemée de hauts et de bas et il actuellement dans le creux de la vague. Il est compliqué pour lui de se faire une place avec la présence de Lukaku et Lautaro sur le front de l’attaque, il est cantonné à des entrées en jeu tardives et même Antonio Conte a récemment avoué qu’il méritait de jouer un peu plus.
Cependant, un départ ne semble pas envisagé pour le moment, l’Inter lui fera peut-être plus confiance après le départ de Lukaku. Sanchez a les qualités techniques pour aider l’Inter à briller en Série A et Ligue des Champions la saison prochaine.

Darwin Nunez – Attaquant – Uruguay

Je ne sais pas si Nunez sera titulaire lors de cette Copa America, le sélectionneur semble lui accorder de plus en plus de confiance mais il est en concurrence directe avec deux monstres nommés Luis Suarez et Edinson Cavani. Les qualités de Nunez sont évidentes et ses performance à Benfica ont déjà attiré les plus grandes écuries d’Europe.
Son parcours lors de cette Copa America sera très intéressant à suivre, d’autant plus que l’attaque uruguayenne vieillit avec des joueurs comme Suarez, Cavani ou Stuani qui ne devraient plus tarder à prendre leur retraite internationale. Nunez et Maxi Gomez semble représenter l’avenir de cette sélection en attaque.

Enner Valencia – Attaquant – Equateur

Enner Valencia devrait représenter une des plus grandes menaces de l’Equateur durant cette Copa America. Après des passages décevants en Premier League, Valencia semble retrouver du poil de la bête en Turquie à Fenerbahce. Avec un total de 9 buts cette saison, il confirme les attentes placés en lui lors de son recrutement au Mexique. Il semble déterminé à s’imposer en Turquie et à gagner un peu de stabilité dans sa carrière. Va-t-il réitérer sa performance la Coupe du Monde 2014 où il avait inscrit 3 buts, les seuls de sa sélection lors de cette compétition ?

COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

PARTAGER

DERNIERS ARTICLES